Prochains spectacles

Accueil

VAUDEVILLES

Le jugement sans Salomon de Max Régnier

Les 37 sous de M. Montaudoin d'Eugène Labiche

La critique est aisée de Max Régnier et Raymond Vincy

 

Vaudeville : " Petite comédie légère, d'une intrigue amusante et vive, souvent mêlée de couplets composés sur un air connu et populaire." Dictionnaire Larousse

 

Le jugement sans Salomon

Dans un épisode de la Bible, Salomon devait trancher pour savoir qui de deux femmes, réclamant le même bébé, était la véritable mère. Ici, dans ce tribunal, se présentent aussi deux familles pour un seul enfant mais assez étrangement les deux plaignants, au grand étonnement de Madame la Juge, font chacun une demande en non-paternité.

 

Les 37 sous de M. Montaudoin

 C’est aujourd’hui que M. et Mme Montaudoin marient leur fille Fernande avec un jeune homme qui a une bonne situation. On a fait venir le notaire et les invités pour signer le contrat. Ce jour serait donc un beau jour si M. Montaudoin n'était rongé par un tourment secret qui le hante depuis bientôt vingt ans.

 

La critique est aisée

Ce soir, les comédiens sont un peu fébriles, ils répètent une ultime fois avant la Première de leur nouvelle pièce. Mais catastrophe ! les critiques qui ont assisté à la Générale trouvent unanimement que "la distribution a été faite en dépit du bon sens." La Directrice du théâtre exige donc qu'on redistribue les rôles mais la pièce doit débuter dans vingt minutes.

 

Avec ces trois comédies, nous assistons donc successivement à un jugement au tribunal, à un mariage et à une représentation théâtrale. Trois moments importants de la vie sociale qui, pour être réussis, doivent respecter un certain nombre de règles précises et rigoureuses. Mais quand un grain de sable vient se glisser dans les rouages de ces minutieuses mécaniques c'est la débandade et la panique au grand dam des protagonistes mais à la grande joie malicieuse des vaudevillistes et des spectateurs.